Yellel: Hamid Ben Mahi

Compagnie Hors serie

Photo de couverture ©-Jean-Charles-Couty

Nous avons pu assister le 4 février à Saint Médard en Jalles, salle Carré-Colonnes, à la représentation de Yellel. C’est la 14eme pièce de la compagnie Hors-Série qui fête ses 20 ans cette année. Fondée par le danseur et Chorégraphe Bordelais Hamid Ben Mahi. Pour donner vie à Yellel il s’est entouré de 5 talentueux danseurs et de 3 musiciens qui ont composé une bande son unique pour cette création (Manuel Wandji, Hackim Hamadouche et Ahmad Comparé). Ils nous présentent un mélange subtil entre danses et musiques traditionnelles d’Orient, batterie, percussions et Hip Hop contemporain avec pour fil conducteur la question identitaire « Qui suis-je ? D’où je viens et où je vais ? »

Vidéo de  © Grégory Martin

Yellel : une réflexion autour des identités

Lorsqu’il a imaginé Yellel, Hamid a trouvé un vecteur d’inspiration dans le livre d’Amin Maalouf « les identités meurtrières » . Cet essai relève le fait que nous avons tous plusieurs appartenances alors que notre société nous demande parfois de choisir l’une d’entre elle.  

« Il faut apprendre à vivre avec plusieurs appartenances et tout est une richesse, alors pourquoi choisir ? Je dis souvent, qu’on est parfois plus proche de son voisin que d’un cousin qui est à 1000km, mais on a aussi des attaches avec ce cousin qui est si loin ».

Hamid Ben Mahi

La question identitaire est le sujet principal de l’œuvre. Hamid a grandi à Bordeaux. En choisissant Yellel comme titre (nom du village algérien dont son père est natif), il fait ainsi un clin d’œil à ses origines, part de sa propre identité.

Yellel : entre Hip Hip et danse traditionnelle

La danse Hip Hop est née aux Etats Unis dans les années 60-70 et est arrivée en France dans les années 80. Hamid a repris beaucoup de variantes de la danse Hip Hop. On retrouve des techniques au sol : break dance, top-rock, voguing et d’autres techniques debout qui viennent de Los Angeles : tutting, funk style, locking et popping.

« Nous avons fait école de toutes ces techniques et nous avons mélangé différentes danses, académiques, contemporaines mais aussi traditionnelles d’Orient. »

Hamid Ben Mahi

Grâce à la présence des danses ancestrales et traditionnelles d’Orient issues de différentes techniques d’Afrique et du Maghreb, Hamid a pensé Yellel comme une forme de rituel, de fête, de partage. On retrouve un mélange des danses alaouis, des danses palestiniennes, du dabkeh libanais, des danses soufies, de gnaouas (Maroc) ainsi que des danses touarègues.

Yellel. Dance Hip Hop.Hamid Ben Mahi. Omar Rechimi. Compagnie Hors Série
Photo © Pierre Planchenault

Présentation des danseurs : 

Hamid BEN MAHI

Il démarre en tant que gymnaste. Puis il se dirige vers le Hip Hop. Hamid a commencé à danser il y a 30 ans dans les cités du Grand Parc et des Aubiers avec le  groupe de Rap FGP (Future Génération Posse) de Souleymane Diamanka.

En parallèle, il intègre le conservatoire de danse académique. Hamid touche à tout, il s’intéresse à la fois à la danse contemporaine mais également aux différentes techniques classiques, américaines etc.

Aïda BOUDRIGUA

D’origine tunisienne, elle a une formation contemporaine. Elle a également pu travailler un métissage de différentes techniques : salsa flamenco, hip hop, funk, hype.

Matthieu COROSINE

Passionné depuis tout petit, il a commencé en prenant des cours de base dans tous les styles du Hip Hop. Puis, il se découvre une sensibilité forte pour le break danse qu’il a beaucoup travaillée. Enfin, il décide de se mettre au hip hop freestyle, une des danses qui se pratique plutôt debout, tout en ajoutant les bases assimilées avec le break.

Omar REMICHI

Né à Alger, son premier style de danse était le Hip Hop. Ensuite il s’intéresse à la danse traditionnelle et intègre le ballet national d’Algérie. Aujourd’hui, Omar fait partie du groupe Last Squad de Bordeaux, champion du monde de break en 2019.

Il touche à tous les styles de danse mais sa spécialité reste le break « tout ce qui est dur » c’est un danseur de popping et locking.

Elsa MORINEAUX

Arrivée à Bordeaux pour faire une formation contemporaine, elle a commencé par le jazz, puis a découvert le Hip Hop avec le break. Aujourd’hui elle s’intéresse aussi au lock, pop, house.  

Arthur PEDROS

De parents danseurs, on dit d’Arthur qu’il est né dedans.Il s’est formé dans différentes écoles du hip hop, puis s’est spécialisé en locking pour la compétition mais également en danses contemporaines et modernes pour la création.

Compagnie Hors série , Yellel, Hamid Ben Mahi
Photo ©-Jean-Charles-Couty

Yellel puise la richesse de sa représentation dans la rencontre de diverses disciplines et véhicule ainsi un message fort . Que ce soit à travers la danse ou dans la vie de tous les jours, Il y a des codes, des identités diverses dont le mélange est possible car c’est l’ensemble qui fait naître l’harmonie.

Mêler plusieurs appartenances sans avoir nécessairement à choisir. Puisque une identité entière n’est pas le fruit d’une seule appartenance mais de l’imbrication de plusieurs univers.

« La danse vient pour Oublier, s’oublier pour laisser ces questions de quête identitaire. »

Hamid Ben Mahi
Yellel, Elsa Morinaux, compagnie Hors Série, Hamid Ben Mahi
Photo ©-Grégory-Martin

Infos utiles et Actus:

La compagnie Hors-Série organise un Carnaval Hip Hop en collaboration avec le Carnaval des Deux Rives, Le Rocher de Palmer, La Rockschool Barbey et la Fabrique Pola,  !

Un parade dansée aura lieu le 8 Mars. Ainsi qu’un workshop hip hop gratuit et ouvert à tous au Rocher de Palmer du 2 au 8 Mars 2020. L’occasion de découvrir les techniques hip hop, popping, etc avec Hamid Ben Mahi, Frédéric Faula, Omar Remichi et d’autres artistes invités !

lien de l’événement facebook: https://www.facebook.com/ events/527915571264345/

Remerciements à la compagnie Hors Série dont Ninon Boyer , le Carré Colonnes, Sarah Fondeville de Urban Art Bordeaux et Prune Thevenon.

Photos et vidéos: Jean-Charles Couty, Grégory Martin, Pierre Planchenault .